Accueil / Contenu VRM / À lire en études urbaines / ...

Les échelles de la gestion territoriale

échellesterritorialesAuteurs : Jérôme Dubois et Jean-Pierre Gaudin (dir.) (2015)

« Les échelles de la gestion territoriale », Espaces et Sociétés, (160-161)1-2. Paris, Erès, 210 pages.

Pour commander l’ouvrage

Résumé

Ce numéro thématique de la revue Espaces et sociétés concerne la décentralisation et la réorganisation territoriale, un phénomène fort présent dans l’actualité. Si la décentralisation n’est pas une considération nouvelle, les États sont de nos jours invités à mettre en place une meilleure organisation politique et l’action publique doit maintenant être territorialisée.

Est-ce là une conséquence d’un changement de réalité ou est-ce un nouveau regard d’analyse? Sans trancher entre ces deux options, les textes assemblés pour ce numéro contribuent à faire la part des choses. Bien sûr, la décentralisation prend différentes formes selon les contextes et conjonctures politiques locales, et les objectifs poursuivis dans les démarches de décentralisation peuvent avoir des significations variées. Toutefois, les textes présentés dans ce numéro montrent plusieurs exemples d’une dynamique générale de réorganisation des pouvoirs de l’État où l’on voit gouvernements centraux « passer la main » aux collectivités, alors que les gouvernements locaux et régionaux gagner en autonomie. Dans ce contexte, nous assistons à ce qui est qualifié de « montée en puissance des collectivités ». Multiplication de pouvoirs plus ou moins autonomes, apparition de mécanismes de coopération multiniveaux, partenariat public-privé, contractualisation, appels à projets, financement croisé, sont maintenant des termes employés  lorsqu’il est question de l’action publique.

Les articles de ce numéro se divisent en quatre sections présentant quatre logiques de décentralisation. D’abord, il y a certains pays – comme la France – où sont mises en place des lois sur la décentralisation, favorisant l’autonomie des gouvernements locaux qui deviennent de plus en plus pourvoyeurs de services (imposé par le centre, mais aussi afin de combler le manque associé au retrait de l’État central). La seconde logique présentée montre une re-centralisation justifiée par la rationalisation et l’harmonisation des politiques publiques, comme c’est le cas en Angleterre (voir ici l’article de Demazière). La troisième logique correspond à une décentralisation qui prend forme alors que l’État central reste fort. C’est notamment ce qui est montré dans le texte de Soumahoro, présentant plus en détail le cas de la Côte-d’Ivoire. La quatrième logique présente une forme moins stable de décentralisation et recentralisation, renvoyant à l’image du balancier, entre pouvoirs centraux et pouvoirs locaux. Sont regroupés ici des exemples provenant de l’Espagne, de l’Argentine ou du Brésil, présentant différentes formes de collaboration et de coopération multiniveaux plus ou moins institutionnalisés (voir l’article de Carré et Nagrão – Buenos Aires et Rio de Janeiro; et celui de Gallego et Pitxer – Espagne).

Dossier

(coordonné par Jérôme Dubois et Jean-Pierre Gaudin)

Éditorial – Jérôme Dubois et Jean-Pierre Gaudin

Les déchets et l’aménagement des territoires de Buenos Aires et Rio de Janeiro – Marie Noëlle Carré et Marcelo Pires Negrão

Les politiques transfrontalières France-Italie et les nouveaux enjeux territoriaux – Jean-Pierre Darnis

Construction, reconstruction territoriale et décentralisation en Côte d’Ivoire (2002-2009) – Moustapha Soumahoro

Les enjeux de la planification spatiale en Angleterre et en France : regards croisés – Christophe Demazière

L’apprentissage local d’une politique de l’emploi dans le Pays Valencien (Espagne) – Juan R. Gallego et Josep V. Pitxer

La construction de consensus d’une politique foncière en faveur de l’habitat en Pays Voironnais – Nicolas Persyn

La recomposition des échelles territoriales en Galice (Espagne) : enjeu économique ou alibi idéologique? – José-Ignacio Vila-Vázquez, Juan-Manuel Trillo-Santamaria et Valeriá Paül

Métropoles en tension. La construction heurtée des espaces politiques métropolitains. Maurice Olive

Hors-Dossier

Quand l’histoire orale s’invite dans la gestion de l’eau. L’espace irrigué de Kerma (Tunisie) – Jeanne Riaux, Marie Giraldi et Habiba Nouri

L’action métropolitaine version française – Alain Bourdin

L’inter-institutionnalité technique au cœur de la construction métropolitaine – Nadia Arab, Joël Idt et Marie-Pierre Lefeuvre

Controverses

Quel avenir pour le maillage français? – Gilles Pollet et Jean Viard