Compte rendu – Conférence de Laurent Devisme, commentée par Meg Holden

Que signifie « écologiser » les études urbaines? C’est la question soulevée lors d’une rencontre unique entre deux langues et deux continents. Laurent Devisme, professeur d’études urbaines à l’ENSA Nantes et chercheur à l’UMR Ambiances, architectures, urbanités (CRENAU), a entamé la discussion en abordant les transitions socioécologiques et leurs implications pour les méthodologies et les connaissances, ainsi que les pratiques et les formations des chercheurs et des chercheuses. Son intervention a été suivie par un commentaire de Meg Holden, professeure-chercheuse en études urbaines et en gestion des ressources et de l’environnement à l’Université Simon Fraser, qui a présenté ces enjeux critiques dans un contexte canadien.

Raconte-moi un terrain – Entretien avec Morgan Mouton

Sur le plan pratique, il y avait l’enjeu de réinvestir un terrain fait pendant ma thèse et que j’avais laissé entre parenthèses pendant mes années de postdoctorat. Outre la reprise de contact, il y avait la question d’étudier les faisabilités du terrain de recherche, d’affiner les hypothèses de recherche et d’identifier des cas d’études qui pourraient être approfondis. Ce qui s’est d’ailleurs concrétisé à la faveur d’une subvention institutionnelle du CRSH qui a permis d’y aller pendant 3 semaines et de me livrer à ce premier travail avec des entretiens exploratoires et des prises de contact avec des collègues sur place. Deux institutions ont particulièrement été très importantes à cet égard, l’université d’Ateneo de Manila et la Polytechnic University of the Philippines.

Compte rendu – Conférence et discussion autour de la mobilité, de l’aménagement urbain et du genre : Où en sommes-nous à Montréal pour une ville verte, inclusive et féministe ?

Le 27 septembre dernier avait lieu au centre Urbanisation, Culture et Société de l’INRS une conférence-discussion autour des thématiques de la mobilité, du genre et du féminisme. Organisé par le tout nouvel atelier de vélo de l’INRS, le but de cette conférence était de réunir les étudiant·e·s de l’UQAM et de l’INRS, de même que le milieu militant, communautaire et associatif de Montréal. Ainsi, ce sont près de 40 personnes qui se sont présentées afin d’en apprendre davantage sur les liens entre les femmes, les minorités de genre et les différents enjeux qui peuvent se manifester dans leur mobilité urbaine. Quatre étudiantes au doctorat et à la maîtrise, une partenaire et une auteure et journaliste ont ainsi pu prendre la parole et faire connaître davantage au public les enjeux de mobilité propres aux femmes.

Compte rendu – Agora métropolitaine 2023 – Se réunir, réfléchir, agir pour construire le grand Montréal de demain

La cinquième édition de l’Agora métropolitaine s’est tenue le 23 mai dernier, au Palais des congrès de Montréal. Dans le cadre de ce rassemblement où plus de 800 personnes se sont réunies, il a été notamment question de moyens et de stratégies à mettre en œuvre collectivement au sein de la métropole afin d’agir dans un contexte d’urgence climatique et ainsi bâtir des communautés durables et fortes. Les personnes présentes ont pu se prononcer dans le cadre d’ateliers sur les principes et valeurs qui doivent guider le prochain Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD). Dans ce compte-rendu, nous revenons sur deux ateliers auxquels ont participé des membres de VRM et de la Chaire de recherche du Canada en action climatique urbaine. Nous mettons particulièrement l’accent ici sur les enjeux de transition socioécologique et de résilience discutée à l’Agora, propres à l’adaptation des territoires et à la protection des milieux naturels. À noter que l’ensemble de l’évènement a fait l’objet d’un rapport de la Communauté métropolitaine de Montréal.

Profil Pro – Rencontre avec Antoine Verville – Directeur de l’aménagement du territoire, du transport et de la mobilité durable à la Communauté métropolitaine de Québec

Mon arrivée à la Communauté métropolitaine de Québec a d’abord pris la forme d’une collaboration ponctuelle sur certains dossiers, telle que l’élaboration de la Vision métropolitaine de l’eau. Puis, il y a deux ans, on m’a offert de me joindre officiellement à l’équipe à titre de directeur de l’aménagement du territoire, du transport et de la mobilité durable. Cette nouvelle étape de ma vie professionnelle arrivait à point : je pouvais ainsi mettre en pratique mes acquis en aménagement du territoire, en gestion de l’eau, en changements climatiques ainsi qu’en gestion du personnel, tout en touchant à des domaines connexes, comme la mobilité durable.