Compte rendu – Conférence de Laurent Devisme, commentée par Meg Holden

Que signifie « écologiser » les études urbaines? C’est la question soulevée lors d’une rencontre unique entre deux langues et deux continents. Laurent Devisme, professeur d’études urbaines à l’ENSA Nantes et chercheur à l’UMR Ambiances, architectures, urbanités (CRENAU), a entamé la discussion en abordant les transitions socioécologiques et leurs implications pour les méthodologies et les connaissances, ainsi que les pratiques et les formations des chercheurs et des chercheuses. Son intervention a été suivie par un commentaire de Meg Holden, professeure-chercheuse en études urbaines et en gestion des ressources et de l’environnement à l’Université Simon Fraser, qui a présenté ces enjeux critiques dans un contexte canadien.

Compte rendu – Conférence de Bruce Appleyard

Livable Streets 2.0 (2020) de Bruce Appleyard est la suite du livre original Livable Streets publié en 1981 par Donald Appleyard, père du professeur Appleyard. Lors de la présentation du 20 juillet 2023, l’auteur a pu exposer les meilleures pratiques et des données probantes afin de réduire la place de l’automobile au profit de rues plus vivantes et animées. Cette réappropriation de la rue au détriment de l’automobile est sous-jacente à trois thèmes centraux présentés lors de la conférence : le conflit, le pouvoir et la promesse.

Compte rendu – (re)Penser la ville au XXIe siècle: retour sur les expériences des écoquartiers

Avec une attention toute particulière apportée à la mixité d’usage et à la question environnementale, les écoquartiers s’affichent en rupture totale avec l’urbanisme fonctionnaliste des années 1960-70. Comment sont-ils construits ? En partant de labels et d’objectifs précis, quels sont les résultats obtenus ? Innovants et pensés avec leurs futur-es habitant-es, les écoquartiers représentent-ils l’avenir de la ville ?

Compte rendu – Les midis de l’immigration

Le paysage montréalais illustre parfaitement les trois mutations spatiales de la nouvelle géographie des lieux de culte. D’abord, leur installation dans des lieux qui ne leur étaient pas destinés à l’origine. Ensuite, le passage qui s’effectue au niveau de l’appartenance des membres, à savoir du modèle paroissial fondé sur la proximité au modèle congrégationnel qui s’appuie sur des logiques affinitaires. Finalement, une diversité croissante des fonctions assurées par ces lieux de culte, notamment pour les populations immigrantes.

Compte rendu – Conférence midi d’Eva Simon

Le phénomène de la dégradation de la copropriété est lié à l’usage et est inévitable. Il existe en effet différents types de construction, différentes gammes de produits qui peuvent se traduire en différentes trajectoires de vieillissement. À Montréal et au Québec, les dernières années ont connu une forte production de condos (copropriétés) et en ce sens, aborder l’expérience française relativement à la copropriété et à sa dégradation s’avère pertinent.